Articles de presse Août 2008 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

Midi Libre du 18/08/08 - Jenifer pistée par les paparazzi...

 

Après le concert de mardi soir, Jenifer, emporté loin de l'énorme foule (estimée à plus de 40 000 personnes), par bâteau pour plus de sécurité, a vu, une fois sur la terre ferme, sa voiture poursuivie par des paparazzi en moto et en voiture jusqu'à l'hôtel où elle devait passer la nuit dans l'intérieur des terres. Le chauffeur a bien essayé de les semer dans les rurelles d'un petit village voisin, mais la jeune chanteuse, épuisée par son concert, a préféré obtempérer : « Laissez-les suivre, tant pis ! » L'histoire ne dit pas s'il y a eu des photos volées pour un éventuel coup médiatique. Ah, la dure loi de la starisation !

 


 

Midi Libre du 15/08/08 - Jenifer enflamme La Grande-Motte

Mercredi soir, au théâtre de Verdure de La Grande-Motte, Jenifer s'est produite en concert devant un public venu en nombre pour l'occasion. Plus de deux mille spectateurs assistent au show. Les tribunes sont pleines à craquer et plus de deux cents personnes se sont entassées devant la scène pour approcher au plus près l'artiste de leur coeur.
Jenifer a entamé son show par des morceaux de son dernier album plus intimiste, avec des notes de jazz. L'ambiance, d'abord feutrée, s'est très vite embrasée au rythme des applaudissements des spectateurs.
La chanteuse a repris par la suite les tubes de ses débuts, qui ont fait son succès. Les plus jeunes, fous de joie, se sont mis à chanter et à danser sur leurs chansons préférées. Jenifer, très décontractée et pleine d'énergie, comme à son habitude, harangue le public et lui demande de chanter avec elle. L'ambiance monte encore d'un cran, et l'artiste se permet, le temps d'une chanson, de faire un petit clin d'oeil aux années 70 qu'elle aime tant.
La fin du concert approche et Jenifer s'apprête à quitter la scène du théâtre. Mais le public en veut encore, et sous un tonnerre d'applaudissements, demande à la chanteuse une dernière chanson.
Jenifer, touchée par l'ovation, offre à ses fans dix minutes de bonheur supplémentaire. C'était vraiment une belle soirée...

J. L.

 


 

Midi Libre du 14/08/08 - Plus de 40 000 fans sur le sable

Un peu plus que Calogero un peu moins ? Qu'importe, ils étaients plus de 40 000 massés sur le sable, et aux alentours, pour venir voir et applaudir, celle qu'on surnomme "La petite fiancée des Français". Les nuages menacants, qui roulaient dangereusement dans un ciel d'encre quelques instants avant le concert, avaient, magnanimes, décrété une trêve, tombés sous le charme des boucles sombres de la demoiselle tombant en cascades jusqu'aux reins, resplendissantes en mini-lamée noire, dévoilant des jambes fines et musclées cambrées par les boots à talons (dont elle s'est d'ailleurs rapidement débarassée).

Detendue, souriante et fraiche, Jenifer a donné la part belle à son dernier album dont elle a co-composé la musique avec Maxim Nucci sur des paroles de David Verlant, un virage musical complet à dominante pop, soul, funk, ska, reggae, ainsi que des reminiscences de rocks seventies et quelques reprises, très attendues par les fans du premier rang, de ses premiers et deuxième albums.

"Mon dieu que c'est bon ! " a t'elle lancé à la foule. Entre deux chansons portée, par ses 8 talentueux musiciens et ses deux choristes, (...).

 


 

Midi Libre du 14/08/08 - Avant de rassembler plus de 40 000 fans, Jenifer s'est confiée à coeur ouvert en exclusivité, à Midi Libre.

 

Comment se passe votre tournée d'été et dans quel état d'esprit allez-vous aborder un public aussi varié et nombreux que celui qui vous attend ce soir ?
Très bien, vraiment. Juste un peu d'aquaplaning sous l'orage à l'atterrissage à Montpellier (que je connais bien, entre parenthèses, et où j'ai des tas de copines de jeunesse). Les tournées d'été sous les étoiles, j'aime énormément ; c'est magique, presque mythique. C'est un véritable défi, très excitant de tenter de séduire un aussi large public. C'est très impressionnant ; depuis mon duo avec Johnny, en 2004, je n'avais pas vu autant de monde ! Je vais essayer d'être à la hauteur, et de réunir dans un même plaisir les fans de la première heure, et les autres. Je m'épanouis au travers des concerts en offrant aux gens la possibilité de s'évader avec ma musique. Mais j'ai besoin aussi de m'épanouir dans ma vie de femme en allant vers les autres, ce que j'ai toujours fait, bien avant d'être connue.

En effet, vous êtes ce qu'on appelle une artiste engagée ?
Vous savez, c'est ancré dans mon éducation. Quand j'étais enfant, avec mon père, en fond de salle, nous allions écouter ma mère qui chantait dans les bars et restos. C'était son métier, je la suivais. Elle chantait également pour les plus démunis. Ça m'a marquée. Quand on a la chance d'être dans la lumière, il faut pointer du doigt ce qui ne va pas bien. Je ne suis pas indifférente au monde qui m'entoure, voilà tout ! Surtout en ce qui concerne les enfants et d'autant plus depuis que je suis maman, une maman très heureuse, n'en doutez pas, contrairement à ce que disent certains médias.

Vous semblez à la fois forte et fragile ?
Si je n'avais pas eu cette force de caractère, j'aurais perdu pied ; tout s'est passé très vite, très jeune. J'ai vécu dans un tourbillon. Heureusement, j'ai eu une éducation qui me permet d'avoir la tête sur les épaules, de réaliser la chance qui est la mienne de pouvoir vivre de ma passion, la musique. Je suis avant tout une chanteuse, les studios, les concerts, la musique, c'est la vie que j'ai choisie. Tout ce qu'on fabrique autour de moi, ne me correspond pas ; j'ai par rapport à tout ça, un recul absolu, et une certaine innocence dont je n'ai pas envie de me départir. Je me prends la tête uniquement quand on touche à ma vie privée. J'ai besoin d'avoir un jardin secret et qu'on le respecte.

Physiquement, musicalement au fil des albums, la chrysalide s'est transformée en papillon ?
En fait, je suis moi ; je ne me glisse dans aucun moule. Je grandis tranquillement avec mes propres goûts.

Qu'aurait dit, il y a 10 ans, la petite chanteuse de bar, si on lui avait dit qu'elle aurait sa statue au Musée Grévin, et serait nommée 4 fois "meilleure artiste féminine aux Music Awards" ?
A 16 ans, quand je suis montée à Paris pour vivre, à droite à gauche, dans les restos, de la musique, je ne l'aurais pas cru, franchement non ! Même après ma victoire à la première Star'Ac, je restais très lucide, pensant que ce serait très éphémère.

Après la tournée, des projets ?
J'ai choisi de prolonger la tournée du "Lunatique tour" dans des théâtres, avec une structure restreinte (4 sur scène au lieu de 10). Je trouve que l'album s'y prête bien. Ce sera très atypique, beaucoup plus "roots". J'ai d'excellents musiciens qui me portent, ce ne sera pas une tournée acoustique, le son pur, pas retouché, du brut de pomme ! Un autre défi que je me lance, sur une vingtaine de dates en octobre, novembre et décembre.

Pourquoi vous a-t-on surnommée "la petite fiancée des Français" ?
Les gens m'ont vue en pyjama pendant 3 mois (Star'Ac). (Rires) Ils m'ont vu grandir, sont au courant de tout ce qui se passe dans ma vie. Forcément, ils se sont un peu appropriés mon image. Mais, dans la rue, partout, vraiment, ils sont adorables avec moi.