Articles de presse Avril 2003 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

Nice Matin du 10/04/03 - Jenifer abat l'atout de la sincérité

La jeune chanteuse a reçu hier soir au Palais Nikaia, l'ovation de son public niçois

Les sentiments simples, lorsqu'ils sont sincères, suffisent à provoquer des émotions puissantes. Et Jenifer était impatiente de donner et de réussir son premier grand concert à Nice, dans sa ville, devant son public qui ne cesse de lui crier sa passion et de lui écrire son amour dans des tonnes « hallucinantes » de lettres.

« Enfin Nice ! » s'est exclamée la chanteuse en embrassant la salle, ses 5 000 fans qui battaient des mains, promettant tout de suite de se donner encore davantage « parce que je suis chez moi ».

Au public niçois Jenifer a d'ailleurs réservé « des nouveaux titres et des reprises de mon enfance ».

Et puis, bien sur, ce concert était d'autant plus spécial qu'il fermait la marche de la tournée. Avant d'entrer sur scène, un peu plus tôt Jenifer avait laissé monter une vague d'émotion dans sa loge. Une petite tristesse devant la séparation d'une équipe formidable et un pincement au cœur face à l'échéance : « Il faut quitter cette ambiance et ne plus chanter tous les soirs... ».(...)

 

Mais il s'agissait cette fois de la sienne. Et en meneuse, elle n'a pas voulu décevoir en attaquant par « Là où tu rêves ».

Dès le premier titre la salle était conquise, clamait et déployait les banderoles pour accrocher un regard de sa star. Le premier inédit (« Je veux t'oublier » a été enchainé après le célèbre « Au soleil ». Et Jenifer, très à l'aise, faisait alterner sur scène la sobriété et le raffinement, jouant du noir neutre de sa tenue, mettant en valeur la chorégraphie (« Nos points communs » et bien sur exploitant tous les étonnants registres de sa voix. Aussi décontractée dans les morceaux intimistes que dans les montées puissantes, Jenifer a du aussi composer avec quelques rares et impitoyables traits de fou rire (« Kiss from a rose ». Elle avait prévenu que les danseurs et les danseuses avaient concocté quelques blagues.

Le second cadeau inédit (« Donne » avait été placé à la fin du concert juste avant « J'attends l'amour » et bien sur le long rappel.


Maturité et diplomatie

Sur la scène comme dans la vie Jenifer a voulu démontrer qu'elle ne change pas. Avant le concert la jeune artiste a juste avoué « plus de maturité, davantage de diplomatie ». Ce qui n'est évidemment pas valable lorsqu'elle évoque Nice et la Corse : « J'emporte des images partout avec moi. Il n'est pas question d'oublier d'où je viens ! ».

Aujourd'hui la tournée est terminée et Jenifer a promis de prendre un peu de repos, de voyager peut-être. Mais une chose est sure, elle ne quitte plus le stylo, prépare déjà le second album : « Cela me fait beaucoup de bien d'écrire et j'ai continué pendant toute la tournée ».

Le succès ne la grise pas, elle l'affirme. La jeune chanteuse n'est animée par aucune revanche, tout simplement par l'envie de vivre le moment et de partager. « Je suis fidèle à ce que j'étais. Pas question de jouer un rôle ! ». Si le succès devient fortune elle l'acceptera bien sur en précisant « L'argent n'est pas mon but ». Et elle pensera immédiatement aux bonnes causes, puis à sa famille, présente et à venir.

Car Jenifer rêve aussi de grandes maisons habitées par les rires de nombreux enfants.

R. D.

 


 

Var Matin du 08/04/03 - Jenifer à ses fans : « Le public me donne l'énergie »

 

Interviewée par quatre collégiennes toulonnaises à l'invitation de Var-matin

Jenifer à ses fans : « Le public me donne l'énergie »
Elle est trôôôp belle et elle est trôôôp sympa ! ! ! » Le verdict est unanime. Après quinze minutes passées en compagnie de leur star préférée, Manuela, Chloé, Maoré et Caroline sont plus que jamais conquises. Hier soir, ces quatre adolescentes ont pu rencontrer la chanteuse Jenifer avant son concert à l'Oméga Zénith de Toulon !

Avec beaucoup de gentillesse, l'ex-élève de la Star-Ac' a même répondu à toutes leurs questions. Récit.

Maoré : as-tu gardé tes amis d'enfance et ceux de la Star Ac' ?
Jenifer : « Oui, une partie. En fait, je n'ai jamais eu beaucoup d'amis. Même avant... Quand je suis montée à Paris à l'âge de 17 ans j'avais un peu fait « le tri »... Il me reste encore deux amies d'enfance, plus quelques copains et copines. De ceux de la Star Ac', il y a surtout Olivia. C'est mon amie, une personne de confiance... Je reste en contact avec « Jipé ». Et puis aussi Mario, Jane... »

Chloé : est-ce que tu as peur avant de monter sur scène et que fais-tu pour te détendre ?
« Oui, j'ai le trac. Pratiquement tout le temps. J'essaie de le faire partir au maximum. Avant le concert, je me mêle à l'ambiance dans les loges, parmi les techniciens et les musiciens. J'essaie d'oublier. Malgré tout, au moment d'entrer, j'ai une grosse pression. J'ai peur de ne pas être à la hauteur. Mais une fois sur scène, le trac part très loin. Le public me donne tellement d'énergie... »

Maoré : est-ce que tu as le temps de lire les lettres de tes fans ?
« Oui, une partie. Quand tu veux, tu trouves toujours le temps. Mais bien sur, je ne peux pas tout lire. Ce serait un mensonge de dire le contraire. C'est pour ça que j'ai un fan club qui m'aide à répondre à toutes les lettres. »

Maoré : ça t'arrive de pleurer quand tu les lis ?
« Parfois. Certaines sont très touchantes. Elles se rattachent à ce que je fais. Des fans m'écrivent de l'hôpital. Ils me disent « Tu me donnes la force de vivre ». C'est très fort. C'est ça mon moteur : faire plaisir aux autres. C'est un échange. »(...)

Caroline : quand tu sors en ville, est-ce que tes gardes du corps t'accompagnent ?
« Je n'ai pas souvent besoin de gardes du corps. Heureusementcar cela me pèserait trop. Je préfère rester accessible. Disons que, parfois, selon où je vais, jepréfère rester discrète. Je me camoufle. Pour éviter certaines personnes qui ne m'aiment pas, ou celles qui, même si elles sont très gentilles, ne savent pas forcement rester discrètes. J'évite aussi les sorties nocturnes. D'une manière générale, je suis assez solitaire. Je ne sors pas beaucoup. Je suis plutôt « bouffe à la maison » même si je vais parfois dans les pubs avec mes copines. »

 


 

Nice Matin du 07/04/03 - Jenifer : Je suis une bosseuse et j'en veux !

 
Elle aime chanter la petite brune aux yeux de braise. Elle aime parler aussi. Trop de questions débridées en préambule d'une interview et elle s'exclame , un rien agacée : -Bon, vous me laissez en placer une ?-
Ouah ! ce que le succés peut donner comme assurance... Mais au moins elle n'est pas une endormie la staracadémique niçoise, sacrée en janvier 2002. D'ailleurs elle le reconnait avec un bel enthousiasme : -Je suis une bosseuse et j'en veux. Ma passion c'est la musique et le chant et je ferais tout pour elle-
Tout pour sa passion, tout pour son public. Ce public niçois qu'elle aime, qu'elle n'oublie pas, qu'elle va emballer mercredi soir sur la scène du Nikaïa. Un moment fort tout de même car, indépendamment d'une tournée Star Academy cet été Place Massena à Nice et après La Palestre au Cannet en décembre dernier, le Palais Nikaïa est pour Jenifer son premier vrai et gros concert en solo dans sa ville.

Deux inédits en prime :

Excitée, impatiente ? Ca va de soi : -J'ai hâte de le retrouver ce public niçois, même si je vais être morte de trac. C'est ce que je veux depuis toute petite. Quand j'ai appris que le salle était pleine, j'ai ressenti un immense plaisir, mélé d'une appréhension car on a toujours la crainte de ne pas être à la hauteur d'une scène pareille-

Jenifer interprètera 17 chansons. Celles évidemment de son premier album, dont le célébrissime -Au soleil-, plus deux inédits, "Donne" écrit par Marie-Jo Zarb et Benjamin Rafaelli et "Je veux t'oublier" crée par le groupe Kyo.

Ecrire aussi

Depuis sa victoire sur TF1, Jenifer est de loin, celle, qui dans le paysage de la starisation démocratisée, tient le plus au firmament des jeunes étoiles propulsées sous les sunlights. On la voit, on la lit, on l'entend partout. Du bonheur, c'est sûr pour la jolie Niçoise, mais aussi une bonne dose de lucidité : -J'ai vécu de bonnes choses. On pourrait penser que tout sera éphémère. Moi, je vis plutôt au jour le jour et je ne considère rien comme étant acquis. (...) Dans son prochain album prévu à l'automne, précédant une nouvelle tournée dès janvier 2004, Jenifer a bien l'intention de s'investir : - Je veux écrire au niveau des textes et de la musique- Avec la complicité de grands noms de la composition ? Pas forcément: - J'écoute d'abord et je sélectionne ce qui me plait. Je ne choisis pas une chanson parceque c'est un tel qui l'a conçue-
Décidément, elle sait ce qu'elle veut la petite !

Christine Rinaudo

 

Merci Mamou ;-)