Articles de presse Avril 2005 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

Tahiti Presse du 27/04/05 - La chanteuse Jenifer revient sur son parcours

La chanteuse Jenifer, (...), est revenue, mardi, sur son parcours devant un parterre de journalistes polynésiens. Elle s'est ensuite attelée à une séance de dédicaces dans un grand magasin de musique à Papeete où de nombreux fans l'attendaient.

La jeune femme, tout juste maman, aurait dû venir présenter son spectacle en avril 2004 à Tahiti mais victime d'un malaise peu de temps auparavant, elle fut contrainte d'annuler le voyage.
"J'ai été malheureuse de ne pas pouvoir venir (…) mais j'espérais avoir à nouveau l'opportunité de venir ici", a-t-elle expliqué avant d'ajouter que lorsqu'elle était "petite", elle s'amusait à chercher sur une mappemonde où se situait Tahiti.


Jenifer est également revenue sur son aventure à la Star Academy dont elle ne semble garder que de bons souvenirs.
"La Star Academy m'a servi de tremplin et si c'était à refaire, je n'hésiterais pas (…) J'assume parfaitement", a-t-elle souligné en évoquant les difficultés rencontrés par les jeunes artistes pour "signer chez une maison de disques".
Pour ça part, elle a décidé de "monter à paris" à l'age de 16 ans pour percer dans le métier en se produisant dans de petites salles. Puis, elle "tente sa chance" à la Star Academy avec le résultat que l'on connaît.
Aujourd'hui, elle se dit "envahie de bonheur" mais elle reste néanmoins consciente que "rien n'est jamais acquit".
"Ce n'est pas parce que vous faites la 'Star'Ac', que tout le monde vous reconnaît que vous aller sortir un disque. Il y a du travail à fournir. Il faut faire ses preuves", a indiqué la jeune artiste.

 

Le spectacle que Jenifer présentera samedi au public polynésien sera à l'identique de celui de métropole, même si, selon elle, la nouveauté pourrait venir des spectateurs eux-mêmes.
"Tahiti est réputée pour avoir un public hyper chaud. C'est particulier ici, les gens sont authentiques et sincères. Il y a une joie de vivre", a-t-elle estimé.
Elle a d'ailleurs pu s'en rendre compte lors d'une séance de dédicaces effectuée dans un grand magasin de Papeete où les jeunes et moins jeunes, ont pu lui faire part de leur affection.
Mis à part ces deux rendez-vous, la chanteuse entend "profiter du soleil" polynésien et "visiter un maximum de choses"

Jenifer dans les bras de Emere, jeune polynésienne qui se produira en première partie du spectacle de la chanteuse métropolitaine.

Jenifer a pu se rendre compte de l'affection de son public polynésien lors d'une séance de dédicaces effectuée dans un grand magasin de Papeete.

 

Crédit: JB CALVAS - Tahitipresse

 


 

Tahiti Presse du 26/04/05 - La chanteuse Jenifer sur le sol Polynésien


La chanteuse métropolitaine Jenifer, (...), est arrivée à Tahiti lundi soir. Accueillie par de nombreux fans et un groupe de danse traditionnelle, la jeune femme s'est dite ravie de venir en Polynésie quoi que fatiguée après plus de 20 heures de vol.
Accueillie aux sons des tambours polynésiens par un groupe de danse traditionnelle, Jenifer a déclaré être"très agréablement surprise" de cette arrivée à l'aéroport de Tahiti-Faa'a (côte ouest de l'île) même si le voyage a été "long" et qu'elle avait "hâte" de fouler le sol tahitien.
Une centaine de fans avait également fait le déplacement, malgré l'heure tardive, pour acclamer l'interprète de "Ma révolution".
La jeune femme a expliqué qu'elle pensait déjà au concert qu'elle allait donner samedi prochain sur la place Toa'ata à Papeete.
"Je remercie d'avance mes fans et vivement le concert", a-t-elle confié.
Jenifer a également expliqué "vouloir profiter de ces quelques jours" pour découvrir "cette belle île" qu'est Tahiti.
"C'est magique, c'est déjà un avant goût (…) j'avais vraiment hâte de venir ici", a-t-elle ajouté.
Jenifer participera à une séance de dédicaces, mardi, dans un grand magasin de la place.

La chanteuse métropolitaine Jenifer, qui a remporté la première saison de la "Star Academy", est arrivée à Tahiti lundi 25 avril 2005 où elle proposera un concert unique, samedi prochain, sur la place To'ata à Papeete.

Accueillie aux sons des tambours polynésiens par un groupe de danse traditionnelle, Jenifer a déclaré être"très agréablement surprise" de cette arrivée à l'aéroport de Tahiti-Faa'a (côte ouest de l'île) même si le voyage a été "long" et qu'elle avait "hâte" de fouler le sol tahitien.

Dès sa descente d'avion, Jenifer s'est prêtée avec bonne humeur au jeu des interviews.

 

Crédit: JB CALVAS - Tahitipresse

 


 

La Dernière Heure du 19/04/05 - Un dimanche soir avec Jeni

C'est un Forest National déchaîné qui a accueilli Jenifer avant-hier

 

BRUXELLES De mémoire de journaliste, on n'avait jamais vu autant de petites filles dans une salle de concert.Toutes ces (très) jeunes demoiselles déchaînées n'avaient pas assez de leurs deux mains pour applaudir leur idole, Jenifer Bartoli qui s'empara de la scène de Forest National sur le coup de 18 h 45, dimanche. En débardeur noir, pantalon noir moulant et bottes pardessus, Jenifer, sensuelle, s'est très vite mis les parents des marmots méga fans dans la poche. La Jenifer boulotte, un peu timide, mal dans sa peau de l'époque Starac'a cédé sa place à une femme épanouie, sensuelle, charmante.

Dimanche, la jolie brune a fait la part belle aux titres de son deuxième album, Le passage. Un opus plus rock que le premier, plus adulte. Le contraste était saisissant: alors que Jenifer donnait de la voix sur les riffs de guitares ( Ose, Comme un yoyo, Celle que tu vois, J'en ai assez...), des peluches lancées de la fosse pleuvaient par dizaines sur la scène.

Jenifer, bavarde juste ce qu'il faut, prononça, avant de commencer une session plus intimiste, le nom de son amoureux, Maxim Nucci, qui lui a composé le titre Serre-moi. Il n'en a pas fallu plus pour que les petites filles s'égosillent à plein poumons (...). Des cris qui ont un peu gâché l'instant acoustique qui était le plus agréable de ce concert. Jenifer excelle sur les titres plein de tendresse tels Serre-moi, justement et Pour toi. Le Au soleil qui suivait eu l'effet escompté: Forest a donné de la voix.

Un changement de fringues plus tard, Jenifer s'est faite bohémienne (jupon coloré, débardeur bordeau, bottes brunes) et a offert une première reprise éblouissante d'un titre de Susan Vega. Une autre, plus gospel, suivra plus tard: Dirty Man de Laura Lee.

Après un remerciement en chansons à son public (De vous à moi) et un touchant C'est de l'or, Jeni s'est éclipsé, le temps de savourer quelques applaudissements et d'enfiler un jean. Elle a terminé avec les titres attendus, à chaque fois le premier single issu de chacun de ses albums: J'attends l'amour et Ma révolution.(...)

 

Déborah Laurent

 


 

Ouest France Pontivy du 11/04/05 - Jenifer a enflammé la salle Safire

 

Plus de 2000 personnes sont venues l'applaudir samedi soir au parc expos

 

Jenifer donnait samedi soir son troisième concert à Pontivy.

C'était la troisième fois. La troisième fois que la chanteuse Jenifer donnait un concert à Pontivy. L'accueil a été une nouvelle fois chaleureux. 2000 fans sont venus l'acclamer et chanter avec elle dans un spectacle où rien n'est laissé au hasard.
21 h 15. Salle Safire. Jenifer apparaît et c'est déjà les cris jusqu'à l'hystérie. Tout de noir vêtu, la chanteuse brune déchaîne la foule, composée d'adolescentes en majorité, de petites filles aussi, accompagnées de leurs parents. Et c'est parti pour deux heures de concert bien réglé. Jeux de lumières, musiciens, scénique... du sur mesure. La chanteuse enchaîne les tubes : les titres de son dernier album, le Passage. Et les premiers singles que le public reprend en choeur : Au soleil, Ma révolution, J'attends l'amour... Les flashes crépitent, les banderoles s'élèvent, la température monte. « Ca va ? Je vois qu'à Pontivy, c'est toujours chaud... », lance-t-elle entre deux chansons. La chanteuse revient à Pontivy pour la troisième fois.(...)
Francis Maggiuilli, ancien membre du groupe les Charts, a assuré la première partie. Avec les cinq titres pop-rock de son album solo intitulé Central park, il a offert une demi-heure de concert de qualité. L'après-midi, accompagné de ses deux musiciens, il a donné un concert acoustique au sein de l'espace culturel d'Intermarché.

Tatiana GUESDON.

 


 

La Nouvelle République de l'Indre du 08/04/05 - Ils ont tous "Kiffé" pour Jenifer

 

Jenifer a fait monter la temperature de la bulle de Belle-Isle d'une dizaine de degrés en moins de deux heures mercredi soir, devant deux bons miliers de fans, 14ans de moyenne d'âge...

 

Kiffer, expression argortique moderne tirée du mot arabe (mélange de tabac et de chanvre indien) et la consequence de sa consommation : un etat de béatitude. Qu'on se rassure, le public de Jenifer à Belle-Isle n'a pas fumé du Kif, mais a connu la béatitude devant l'artiste. (...)

Qu'on aime ou pas la première étoile de la Starac, elle a fait du chemin _ celui qui sépare le petit ecran de la grande scène _ intensément : depuis octobre 2004 et jusqu'en septembre 2005, cinq dates par semaine, avec une pause cet hiver, et une autre cet été !

 

Elle perfectionne ainsi son art auprès d'un public enchanté. La moyenne d'âge est de 14ans, mais elle masque les écarts. Dans la bulle de Belle-Isle, la moitié des fans avait mois de douze ans. On a même vu une pitchounette de quatre ans juchée sur les épaules de sa mère, 20ans, toutes deux médusées par leur idole.

 

20h20 : Jenifer débarque. La salle est chaude. Une demi-heure plus tard, la bulle de Belle-Isle sera remplie de bulles de savons projetées par un enorme souffleur. Les bulles redescendent mal dans la foule : elles sont prises dans un courant d'air chaud ascendant. Car la température monte comme les fans sur leurs chaises. La sécurité a pour consigne de faire rasseoir tout le monde jusqu'au huitième titre. Lequel ? Jenifer chante le Soleil, avec quelques degrés de plus, la salle est bouillante. La sécurité laisse les admirateurs se masser devant la scène. Une grand-mère venue accompagner ses petits-enfants essaie de les suivre, l'air inquiet. Il fait trop chaud, Jenifer change de tenue, troque son pantalon de cuir noir, pour une jupe chamarrée.

 

21h45 : Jenifer chante, intimiste, tout près de la foule "De vous à moi". Quelques degrés de plus, elle a troqué la jupe contre un jean et un marcel blanc. Un pompier craque, sort sont appareil photo numérique et immortalise l'instant.

 

C'est la fin. "Vous êtes super ! On vous l'a déjà dit quand même...", demande Jenifer à son public. Elle lance un petit "salut" et puis s'en va.

Jenifer a une présence. Peut être pas encore assez de maturité pour saisir ses fans entre deux titres par des mots aussi justes que ceux de ses chansons, mais elle a un talent incontestable et d'excellents musiciens. Elle a aussi le mérite de décoller un jeune public des écrans de télé pour l'emmener voir du spectacle réel en salle. Elle rappele Vanessa Paradis à ses debuts. "Chanteuses pour midinettes" disait-on alors. C'etait avant qu'elle ne croise Gainsbourg. Jenifer peut suivre le même chemin, mais y a-t-il encore un Gainsbourg ?

 

Christophe Colinet

 


 

La Nouvelle République d'Indre et Loire du 06/04/05 - Jenifer et ses fans : "Je tiens à rester accessible"

En concert hier soir à Tours, Jenifer a rencontré ses fans tourangeaux, quelques heures avant de monter sur scène. Un instant d'échanges qu'elle tient à conserver, en toute simplicité.

 

A quelques heures de monter sur scène, certains artistes préfèrent se retirer du monde. Jenifer, elle a choisi de prendre le temps de rencontrer quelques-uns de ses fans. Un instant d'échanges dont elle avait très envie et qu'elle tient desormais à préserver. "En tournée, saluer mon public après le concert est assez difficile : soit il y a beaucoup de cohue et l'on juge que c'est dangereux, soit on quitte rapidement la salle pour prendre la direction de la prochaine, explique-t-elle.

Pour cette deuxième tournée, j'avais demandé à mon entourage si cela était possible d'organiser une rencontre avant le concert. Les jeunes sont invités par mon fan-club ou se presentent spontanément devant la salle".

Dans une loge décorée de bouquets et de cadeaux reçus à cette occasion, la jeune femme sourit. Détendue, elle apprécie ce rendez-vous, devenu traditionnel, avec des jeunes mais aussi des moins jeunes. "J'ai l'impression que mon public grandit ! Il y a moins d'enfants et je suis très contente de toucher des gens différents ! Je retrouve des visages connus. Deux jeunes filles, par exemple, viennent régulièrement me voir à cette occasion. On discute ! Je tiens à rester accessible".

A 23ans, Jenifer la Niçoise devenue célèbre grâce à la Star Academy, première édition, n'a pas pris la grosse tête. "Je sais d'où je viens", ajoute-t-elle simplement.  (...). Actuellement, je fais ce que j'aime et je suis consciente de la chance que j'ai. Et ce bonheur artistique, je le vis au jour le jour".

Hier à Tours, ce soir à Châteauroux, comment Jenifer, la maman, arrive-t-elle à concilier vie d'artiste et vie privée ? "J'avais mon p'tit Aaron il y a quelques instants... Lorsque je pars plus de deux jours consécutifs, il me suis en tournée et le reste du temps, je rentre à Paris. Je suis comme les autres mamans qui bossent..." Mais avec un métier pas comme les autres !

 

Magalie Berry