Articles de presse Janvier 2011 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

Dhnet.be du 23/01/11 - “Le Belge est si poli et élégant !”

 

 Avant deux dates de concert belges, Jenifer se pose et nous offre un entretien pétillant où elle parle de tout ce qui la passionne.

 

 Le public la connaît depuis dix ans et a un peu l’impression qu’elle lui appartient. Jenifer vient de la télé-réalité et elle le sait. Avec un réel talent, une réelle ambition et une envie de bien s’entourer, elle a réussi à se défaire de l’étiquette real-TV. Dans une loge du mythique Forest National, elle nous reçoit tout de noir vêtue. Dans l’ordre, c’est sa silhouette parfaite, son beau sourire et son investissement à chaque question qui étonnent.

 

 Je danse, ton nouveau single, parle d’une rupture. Quelle est ta première pensée après une rupture ?

 “Tu attaques direct, toi ! (sourire) Je ne suis pas très bien. Je n’ai pas UNE pensée en particulier. C’est juste le moment où je ne me sens pas le mieux…”

 

Ton album, sorti fin novembre, est le quatrième de ta discographie. Que représente le chiffre 4 ?

 “Écoute, je suis contente d’en être au chiffre 4 vu la chute monumentale du disque. J’en suis vraiment contente d’en être là. L’accueil des gens est, en plus, touchant, très positif et encourageant.”

 

Si tes 4 albums étaient des enfants, comment les décrirais-tu ?

 “Mes albums sont faits en fonction d’un certain âge, d’une période et d’une humeur. De là à les définir comme étant des enfants, non. C’est une nouvelle expérience à chaque fois. Au début, ce sont des nouveau-nés, oui. Comme pour un enfant, on choisit avec qui le faire (rire). Après la création, je livre mon disque à quelqu’un… Un bébé, je ne le livre pas ! (rire)”

 

Coco Royal, un auteur belge, a écrit pour toi sur Appelle-moi Jen. Qu’évoque pour toi la Belgique ?

 “Oh là là, la Belgique… C’est… beaucoup de très beaux souvenirs. Je reviens d’ailleurs les 5 et 6 mai chez vous. Les dates sont tombées. Et j’en suis vraiment très contente. J’ai vécu chez vous, par le passé, des moments spéciaux. Les Belges sont généreux et pleins d’effervescence.”

 

Les Français vont être jaloux !

 “Ils sont chauds aussi. Mais ici, vous l’êtes encore plus. Plus on monte dans le Nord, plus c’est chaud. Et c’est une fille du Sud qui vous le dit. Le Belge est gentil, accueillant, plus poli et élégant. Sans oublier sa grande générosité.”

 

Pour cette sortie d’album, ton équipe a créé un profil Facebook te concernant. Que penses-tu de ce réseau social ?

 “C’est moi qui ai voulu être sur Facebook. Beaucoup de filles commençaient à se faire passer pour moi dessus… Et c’est arrivé à mes oreilles. J’avais envie de poster mes humeurs quotidiennes. J’aime prendre des photos aussi et les poster. J’aime entretenir le lien avec les gens qui me suivent. C’est quand même énorme, Facebook !”

 

Que rapportes-tu en général de tes vacances à l’étranger ?

 “Au moins une boîte. J’adore les petites boîtes pour petites choses. J’aime les marchés et y chercher de l’encens, une odeur, un thé ou une épice que je vais aimer et typique du pays que je visite.”

 

 Au point de vue de la nourriture, tu es difficile ?

 “(Du tac au tac) Pas du tout ! Je suis une très bonne vivante et j’aime tout. Malgré mon poids, on m’appelle “Le Ventre”. Je brûle vite les calories, je fais enrager plus d’une copine ! J’aime beaucoup les choses grasses : les lasagnes, les fast-foods,… Je cuisine aussi. À la Star Ac’, ils avaient d’ailleurs fait venir un diététicien et je n’étais pas arrivée à suivre le régime qu’ils me proposaient (sourire). Petite, j’ai souffert de ma maigreur. Plus on pense à perdre du poids, plus on grossit, je pense…”

 

Justement, à quoi ressemble ton carnet de cuisine ? On y retrouve ton écriture ou c’est un beau livre écrit par une chef ou une diététicienne ?

“Je n'ai pas vraiment de livre, j'ai un carnet de rappels. Ce sont des recettes de famille qui s'y trouvent. Et sinon, je vais regarder sur internet. J'aime bien innover sur les sauces, le poisson... Les choses avec énormément de saveur m'attirent le plus. J'adore les cannellonis au brocciu, c'est un plat corse (ndlr : avec ce fromage qui est le plus célèbre du pays).”

Côté musique, quelle star provoque en toi des pics de chaleur ?

 “Prince ! Ouf et Mathieu Chedid (M). Sur scène, il est super. J’adore. Bowie, je ne l’ai jamais vu et pourtant j’adorerais. Et Lady Gaga en concert aussi, ça doit être top !”

 

Quelle est la technique de drague la plus foireuse selon toi ?

 “Oh mon Dieu… Le “Que tu es charmante !” C’est lourd. Ou bien le “On se connaît ?”. Le mec trop insistant qui te sort aussi le fameux “T’as de beaux yeux !”… L’évidence du pseudo-charmeur de base, tu vois ?”

 

Tu auras bientôt 30 ans. Ça t’inspire quoi ?

 “Beurk, j’ai pas envie… J’ai souvent l’impression d’être plus vieille, j’ai vécu tellement de vies depuis la Star Academy. Mais en même temps, je me sens encore tellement jeune. J’ai l’instinct et le feeling pour avancer sans penser au chiffre. Mais ça va me faire bizarre, ce jour-là… On peut revenir à ta question sur les albums-enfants ? Ça m’intrigue… (rire).”

 

 Interview > Luigi Lattuca

 


 

Dhnet.be du 23/01/11 - "Elle est trop accro aux chaussures"

 

Sandra, une des musiciennes de Jenifer, nous parle d’elle avec humour et tendresse.

 

Sandra Darlon, une jolie trentenaire de Beyrouth, travaille avec Jenifer depuis le single Tourner ma page. Le feeling est bien passé et la guitariste revient pour les nouveaux morceaux de l’album Appelle-moi Jen. La force tranquille, Sandra. Sans se prendre la tête, elle s’assied de manière décontractée pour évoquer la personnalité de l’artiste avec laquelle une véritable complicité s’est installée. Mais aussi la future tournée (dont elle fera partie) qui est très attendue…

 

Décrivez-nous Jenifer en trois mots.

“C’est quelqu’un de généreux, qui est à l’écoute et fidèle en amitié.”

 

 

Qu’est-ce qui la passionne le plus ?

“Je vais dire la musique. Sa famille aussi. Ah, et les chaussures bien évidemment.”

 

Quel est son plat préféré ?

“Les pâtes au brocciu. Oh, je ne sais pas le prononcer   (rire).” (NdlR :  Jenifer est morte de rire, elle s’y prend, en effet, à 36 reprises pour expliquer le plat.)

 

Quels sont ses derniers coups de cœur musicaux ?  

“Adam Kesher, Dailywood, des trucs qu’elle m’a fait écouter chez elle. En mangeant quoi ? Un plat de pâtes (rire). Et c’est vrai, en plus.”

 

On vous croit ! À quel personnage de Disney vous fait-elle penser ?

“Hum (petit rire). Raiponce. Ouais, le dernier de Disney, Raiponce. Elle a un rêve et elle se bat au nom de celui-ci. Quand Jenifer a un but, elle y va. Elle me fait aussi penser à la petite sirène. (Elle regarde le manager.) Pocahontas aussi, non (rire).”

 

Selon vous, son plus gros défaut est... ?

“Les chaussures (éclat de rire). C’est clair et net. Elle est beaucoup trop axée dessus.   Mais c’est un accessoire important. C’est comme un sac. Elle le décrit comme ça et moi aussi. Important pour la féminité. Et puis, la mode, ça fait partie de notre métier.”

 

Imaginez-vous productrice de films. Quel genre de rôle lui confieriez-vous ?

“Une mère de famille qui se bat pour une juste cause ou un truc comme ça. J’aimerais bien un rôle fort.”

 

Aujourd’hui, quels souvenirs garde-t-elle de la Star Academy ?

“Ça fait juste partie de son cursus et son CV de musicienne.”

 

Son film culte ?

“Oh ça, je ne sais pas. En revanche, côté séries, elle apprécie beaucoup Desperate Housewives.”

 

Qu’est-ce qui lui hérisse le plus le poil ?

“L’intolérance.”

 

Pour finir, vous n’avez pas un tout petit scoop à nous livrer sur sa future longue tournée?

“Je pense que ça va être explosif. En studio, elle pense toujours à la tournée pour son public. Ça va être très coloré et pétillant. Je n’en dis pas plus.”

 

Jenifer et Sandra se donnent le la avant la tournée 2011.

 


 

L'Avenir du 04/01/11 - Un virage électro pour Jenifer

 

 Jenifer prend un virage électro avec son 4 e album «Appelle-moi Jen». Dix ans après ses débuts, elle assume tout et se dit fière de son parcours.

 

 Je nifer est heureuse et ça s'entend sur Appelez-moi Jen, son 4e album lumineux et dansant.

 

 Bonjour, vous allez bien?

 Super bien merci.

 

 Parce que sur votre album, on vous sent particulièrement en forme.

 Oui, je suis plutôt heureuse, c'est vrai.

 

 Vous aviez dit dans une interview que pour cet album, vous ne vouliez pas parler d'amour. C'est raté...

 Ca parle quand même beaucoup d'amour, effectivement. Mais je l'ai abordé différemment. J'ai craqué sur des textes qui tournent autour de l'amour et je les ai interprétés à ma façon. Ce sont vraiment des textes qui m'ont touchée et qui me parlaient. Après, peu importe si ça parlait d'amour. Parce que, finalement au fond de moi, j'en avais envie.

 

 Jen, est-ce que c'est vous, ou est-ce une sorte d'avatar, de personnageun peu déluré?

 C'est un personnage, mais qui est très proche de moi. Ça fait partie de mon caractère, je peux être fêtarde ou très casanière, il y a des périodes comme ça. Mais j'aime bien sortir, passer du temps avec mes amis.

 

 Et vous leur mitonnez de bons petits plats?

 Exactement! J'aime bien recevoir mes amis à la maison. J'y tiens.

 

 Et vous leur faites quoi?

 Je cuisine de tout, de la cuisine méditerranéenne surtout, des plats épicés, thaïs, j'aime beaucoup cuisiner au wok et en général, j'aime ce qui a beaucoup de saveurs.

 

 Sur chaque album, vous changez complètement d'équipe, pourquoi?

 J'aime bien découvrir d'autres choses, j'aime apprendre des gens. Si j'ai choisi une nouvelle équipe, c'est parce que je savais qu'ils allaient m'emmener ailleurs. Et j'ai appris énormément.

 

 Vous êtes partie en équipe pour écrire cet album en Corse. Comment ça s'est passé?

 Je trouvais que c'était une bonne façon de réunir des gens sur lesquels j'avais flashé, comme Coco royal qui est de chez vous (le projet d'Antoine Chance, le fils de Philippe Geluck, NDLR). J'en suis ressortie la plus heureuse parce qu'il y avait une bonne ambiance, j'étais dans le vif du sujet, j'ai participé à toutes les étapes et je suis super fière de cet album. Et puis, c'étaient vraiment de belles rencontres.

 

 La prochaine étape, c'est la tournée...

 Oui, je prépare mon spectacle avec Cyril Houplain, qui a travaillé avec Matthieu Chédid. Je suis très fière de cette collaboration, c'est un garçon qui déborde d'idées. Il a travaillé pour Le soldat rose, il a fait des encore d'autres choses extraordinaires et je pense qu'il va encore m'amener ailleurs. On va faire un vrai spectacle. Je suis à fond là-dedans pour le moment.

 

 Comme pour M, verra-t-on alors une sorte d'univers théâtralisé avec un personnage?

 Il y a un peu de ça, oui. C'est un personnage, mais très inspiré de la fille que je suis. On aura des costumes. Je n'ai jamais vraiment eu de costumes très sophistiqués. Même mes musiciens seront très investis dans le spectacle, il y aura des rôles, de l'interprétation. J'ai vraiment hâte.

 

 Quand vous vous revoyez dix ans en arrière, gagner la Star Ac, ça donne un peu le vertige?

 Je suis surprise chaque jour de voir la réaction des gens, de me dire que c'est mon 4 e album. C'est beau quoi... Je suis fière du parcours que j'ai. Je suis une fille qui fonctionne au feeling et qui assume tout.