Articles de presse Mai 2008 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

Le Dauphiné Libéré du 30/05/08 - Jenifer fait vibrer Festiv'Aluna

 

 

 

 

 

Merci Jeniferlife ;-)

 


 

Ouest France du 28/05/08 - Jenifer, de la sensualité et du panache - Le Mans

Dès son entrée, hier soir, sur la scène d'Antarès, la lauréate de la Star Ac'1 annonce la couleur en descendant d'une grosse bulle lumineuse. Le ton est donné, le public, aux anges, l'accompagne du regard en l'applaudissant à tout rompre. Pour ce show élégant, la Niçoise déploie la grosse artillerie avec huit musiciens dont deux cuivres à ses côtés et un immense écran géant aux motifs psychédéliques en arrière-plan. Pétillante et sensuelle, la chanteuse démontre qu'elle possède plus d'une corde à son arc. Dotée d'une voix puissante, elle alterne avec panache ses premiers tubes et les extraits de son dernier opus. Au fil du concert, l'artiste se promène avec aisance d'un univers à l'autre. Elle en fait voir de toutes les couleurs aux 2 000 spectateurs présents à coup de rythmes funky, de reggae, de rock, ainsi que de douces balades et des parfums orientaux.

 


 

Ouest France du 24/05/08 - Jenifer une baby-doll provok au Musikhall


Ils étaient 1800, hier soir, au Musikhall à Rennes à être venus applaudir leur idole. Certains d'entre eux ont attendu de longues heures pour être le plus prêt possible de celle qui les fait vibrer. Et ils ne sont pas venus les mains vides : banderolles, fleurs, ballons et même perruques, tout est bon pour attirer son attention.
Après la première partie assurée par le chanteur Vincent Leoti et largement applaudie, l'impatience monte et la tension est palpable. Le public adolescent voire plus jeune est surexité. Et l'entrée en scène spectaculaire de Jenifer ne va pas les décevoir. Comme dans un show à l'américaine, elle descend vers eux dans une boule lumineuse géante. Une silhouette noire se dessine alors sur les carrés multicolors du décor. Talons vertigineux, dos dénudé et pantalon en sky brillant, la chanteuse apparait en chair et en choc.
Jenifer enchaine alors les tubes de son troisième album Lunatique aux sonorités plus funk et plus rock. Joueuse et séductrice Jenifer se montre aussi très proche de son public, elle se penche, touche des mains, et prend des cadeaux.
Les textes parfois très sensuels et le jeu de scène affriolant remportent un franc succés etle foule juvénile crie et en redemande.

 


 

La Voix du Nord du 22/05/08 - Jenifer au Kursaal : une liane qui chante et qui danse


En tournée pour présenter son trosième album, Jenifer s'est arrêtée mardi soir à Dunkerque.
Environ 2 000 personnes l'ont applaudie.

Quand la lumière se pose sur Jenifer, on dirait qu'une liane s'empare du micro. Elle ondule de tout son être. Ses mains qu'elle lance au-dessus de la tête s'agitent, puis ses bras, son buste, ses hanches.
Jenifer, c'est une fine silhouette, toute en contorsions, toute en séducation.
Dés la deuxième chanson, elle invite son guitariste : << Touche, touche-moi, ici là, touche moi avec tes mots, ta poésie, ma peau est douce, couche, couche-moi, ici là ... >> Qui résisterait ? Pas lui en tout cas !

En une heure et demie, la gagnante de la première édition de la Star Academy donne un bel apreçu de son répertoire. Elle reprend les titres qui ont assuré sa renommés Au soleil, J'attend l'amour, Ma Révolution et offre quelques compositions de son trosième album. Ainsi Nos Futurs, << l'une de mes chansons favorites >> où il est une nouvelle fois question d'amour et du temps qui fuit.

Au pied de la scène et dans les gradins, les spectateurs _ beaucoup d'adolescentes, mais aussi des parents venus accompagner _ apprécient les concert. A l'invitation de Jenifer, ils lèvent les bras et applaudissent ? Des écrans de téléphones portables brillent dans l'obscurité. Mais leurs écrans parviennent-ils à saisir les mille et une contorsions de la liane ?

 


 

Grenews du 21/05/08 - Jeune, mâle et fan de Jenifer

C'est pas si facile pour Kenny, 20 ans, d'assumer sa passion pour Jenifer. Le jeune homme suit la chanteuse depuis la première Star Ac'. Et le 15 mai dernier, il a eu la chance, grâce à Grenews, de rencontrer en exclusivité Jenifer ! Une expérience qui lui a permis d'être rassuré : oui, Jenifer est bien la jeune femme simple, généreuse et sincère de ses rêves ! A bas ceux qui la critiquent !

« A la Star Ac', elle sortait du lot »

Kenny adore les émissions musicales : Star Ac', Nouvelle Star, il n'en loupe pas une : « J'aime découvrir des nouvelles voix » confie-t-il. Mais celle qu'il considère comme la meilleure artiste française, c'est Jenifer bien sûr. « Elle est vraiment sortie du lot lors de la première Star'Ac. C'est vrai que sa relation avec Jean-Pascal y a pas mal contribué aussi... »

Mais lorsqu'on le questionne sur la vie privée de la star, Kenny est catégorique « Je ne m' attarde pas sur sa vie intime ! Seul le côté artistique m'intéresse. » Cependant, Kenny lit énormément la presse people mais « Je ne regarde pas les articles sur Jenifer. Ces gens ne la connaissent pas, ils peuvent blesser ses fans en racontant n'importe quoi ».

Et justement, si le jeune homme a tout fait pour rencontrer Jenifer, c'est parce qu'il voulait s'assurer que Jenifer était bien sa Jenifer, celle qui donne tout pour ses fans sur scène. Verdict? « Jenifer est non seulement une artiste de talent, mais une jeune femme remarquable. La célébrité ne l'a pas changée. »

« Ceux qui critiquent les passions des autres sont souvent des faux-culs ! »

Kenny n'a rien de l'hystérique. En outre, sa rencontre avec Jenifer fut un peu contrariée par le fan-club de Jenifer, qui était présent : « Je ne suis pas comme ces fans, qui crient et pleurent devant leur idole » . Kenny, lui, avait bien préparé ses questions pour la chanteuse : « Elle était étonnée car mes questions étaient creusées et sortaient de l'ordinaire. J'ai même réussi à la faire rougir : lorsqu'elle s'est excusée d'être mal coiffée, je lui ai répondu qu'elle était très belle. »

Kenny assume sa passion pour Jenifer, « Même si je ne vais pas le crier sur les toits. Souvent, des gens se moque de Jenifer » Kenny ne relève pas : « Je m'en fiche, je ne réponds rien. Mais quand ils ont su que je la rencontrais, ils m'ont demandé des autographes. Quels faux-culs ! Je n'en n'ai fait signer que pour moi et mon meilleur ami. »

 

 

L'Est Républicain du 16/05/08 - Jenifer tout soul

 
Carton plein pour l'envoutante jenifer, vendredi soir, à Micropolis.
Venue présenter son dernier et troisième album intitulé "Lunatique", elle a ravi son public.
Plus femme, plus soul, plus glamour, le Jenifer 2008 a grandi en pleine lumière de son succés au point de laisser désormais dans l'ombre lex petite-gagnante de la Star Academy.

 


 

Grenews du 12/05/08 - Jenifer : "Je ne sais pas tricher"


La chanteuse sera en concert à Voiron le 15 mai. Interview


- L’album «Lunatique» marque un tournant. Vous le ressentez aussi comme ça ?
J'avais besoin de temps pour l'élaborer et on me l'a accordé. J'avais besoin et envie de passer du temps en studio, tenter des choses, puis revenir en arrière et reconstruire. C'est ce que l'on a fait, en équipe réduite, un peu "comme à la maison". Cela m'a permis de m'oser à la composition et de m'impliquer sur chacun des choix qu'il y avait à faire. Si le premier album chantait les mots d'une jeune fille de 19 ans, à 25 ans, j'ai déjà un peu plus de recul sur la vie et j'ai eu la chance de vivre des choses intenses. J'avais besoin de les digérer. La rencontre avec David Verlant (auteur de l'essentiel des titres de cet album) a aussi été déterminante. De nos longues heures d'échanges et de conversations à bâtons rompus sont nés des textes qui, s'ils ne sont pas tous autobiographiques, me touchent et me concernent. L'accueil qui a été réservé à cet album me touche forcément beaucoup et c'est très encourageant pour la suite.


- Vous n’avez donc plus dix-neuf ans mais vos fans non plus, ils n'ont plus quinze ans…
Au début, j'avais souvent en face de moi des adolescents qui sont devenus de jeunes adultes. Je croise désormais des jeunes femmes qui sont fières de me montrer les photos de leurs bébés… Mais ça me fait déjà tout drôle de voir de nouvelles générations qui débarquent, ceux qui étaient trop jeunes lors de mon premier album.


- Vous expliquez-vous l'amour que certains vous portent ?
J'aime à croire que je le leur rends bien (rires). Je sais ma chance d'avoir un public fidèle, qui m'a vu grandir, m'a soutenue et portée, confortant mes choix et mes envies. Je ne joue pas. Je suis ce que je suis et je ne sais pas tricher. Je pense et j'espère qu'ils le ressentent. En tout cas, c'est bon de les savoir derrière moi.


- Chantez-vous toujours sur scène vos premiers chansons ?
Bien sûr, quasiment tous mes précédents singles ! J'ai choisi de chanter tout mon nouvel album, mais je sais que les gens se déplacent aussi pour entendre les anciennes chansons. C'est forcément un moment d'échange intense.


- Ça fait quoi de remonter sur scène après trois ans d’absence ?
Je pensais à la tournée pendant toute la gestation de cet album. L'ultime récompense pour moi, c'est d'avoir la chance de partager la musique sur scène. J'ai beaucoup appris de tous ces concerts passés et du contact avec le public. L'échange avec les musiciens est quelque chose de fort aussi. Si la majeure partie du band a changé, derrière la scène, les techniciens sont quasiment tous les mêmes. C'est comme une famille qui se déplace et qui vit une partie de la journée ensemble. Une tournée, c'est un peu comme une tranche de vie.


- Allez, on vous ramène à votre statut de gagnante de la Star Ac: comment expliquer le peu de succès commercial des deux derniers vainqueurs, Magali et Cyril
Je n'explique rien et je me garderai bien porter le moindre jugement. Peut-être sont ils un peu victime d'un système qui s'essouffle et qui a besoin de se régénérer.


- Difficile de conclure autrement : on parle beaucoup de votre vie privée, c’est le prix à payer ?
J'ai surtout choisi de ne pas l'étaler et de protéger ma famille. Du coup, comme tous les interdits, ça en devient plus croustillant, sans doute. Evidemment, ça me gonfle. Quand vous êtes sous la pression médiatique, vous avez besoin d'un nid et la sphère privée est ce nid. Sinon, vous pétez les plombs. Si c'est ressenti comme un privilège, celui là, je m'en serais bien passée.

 

Ecrit par Echinard Stéphane