Articles de presse Decembre 2008 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

Dhnet.be du 22/12/08 - Jenifer entre kitsch et intimité

 

Elle a clos ses Prolongations, au Cirque Royal de Bruxelles

BRUXELLES Jenifer au Cirque Royal ? Surprenant, alors qu'on ne compte plus les soirs où elle a embrasé le public d'un Forest National bondé. Ses Prolongations (entamées en octobre), c'était donc avant tout pour se faire plaisir.

Mission accomplie. Car si son précédent tour de chant s'assimilait à une grosse cylindrée, celui-ci fait plutôt office de 2CV : plus de charme, d'intimité et ce petit côté kitsch que la belle nous avait gardé sous le capot. Ainsi, c'est pieds nus et en simple jean - tee-shirt que Jenifer s'est emparée de la scène, rendant hommage à la "chaleur belge".

Quelques titres chaloupés bien remaniés de Lunatique, une reprise des Beatles (Together, brillamment récupérée), ses grands succès et le tour est joué.

C'est vite dit, mais difficile de ne pas être séduit face à tant d'enthousiasme. Que ce soit sur Tourner ma page (malgré un petit oubli) ou sur Comme un hic, sans aucun lézard et qui aura fait se lever toute la salle.

Interlude amusant : des Lilloises, très fans (elles accompagnent Jenifer sur quasi toutes ses dates), ont déposé, entre Donne-moi le temps et Nos futurs, un énorme paquet sur scène. Comprenant lettres, photos, tee-shirts, un collier hawaïen et un pour... chien. À l'année prochaine, et, d'après la miss, dans cette même salle. Tant mieux !

A. C.

 


 

Lameuse.be du 19/12/08 - Liège : Jenifer a fait sa révolution au Forum

Sensuelle et souriante, elle s’est lâchée au Forum E.Destiné

Un jeans et un tee-shirt blanc: Jenifer n’a pas eu besoin d’artifices pour séduire les Liégeois, jeudi soir. Sur la scène du Forum, elle a montré qu’elle n’était plus la jeune fille timide que les téléspectateurs avaient vu gagner la première Star Ac’, en 2001.

Jenifer se souviendra de son concert à Liège, ce jeudi. Car elle a bien failli ne pas arriver…

Ce n’est que quelques dizaines de minutes avant le show que la chanteuse française a rejoint le Forum: elle avait raté son train et est arrivée aux Guillemins vers 19 heures.

Dans la salle, le public est varié. Il y a de jeunes adolescentes, accompagnées de leurs parents. Mais on rencontre aussi beaucoup de 20-30 ans, qui ont suivi les aventures de la jeune Corse devant leur petit écran. Ce public-là lui est fidèle, d’autant que l’artiste a su évoluer, avec eux, dans ses textes et dans ses mélodies.

Sur scène, l’ambiance est intimiste: des lustres suspendus au-dessus de la scène, des tapis au sol, des tabourets de bar… Jenifer arrive, sous les applaudissements de son public. Pieds nus, et avec un style un peu “ bobo ”, elle s’assied et entame “ Lunatique ”, un titre extrait de son dernier album.

Sensuelle et souriante, elle fait ensuite le “ Portrait d’une femme heureuse ”, elle qui respire le bonheur. “ Merci pour l’accueil. Et merci d’avoir encore une fois répondu présents. C’est très beau chez vous, j’adore ce Carré ”, lance-t-elle.

Pendant une heure trente, Jenifer passe en revue les titres de son dernier opus. Mais elle ne fait pas l’impasse sur les chansons qui l’ont propulsée en tête des hit-parades: “ Au soleil ”, “ Je n’emporte rien ”, “ Ma révolution ”, “ Donne-moi le temps ” et “ Serre-moi ”. Des titres qu’elle revisite, souvent à la sauce un peu rock. Et ça, c’est de l’or !

La belle brune reprend ensuite le tube des Beatles “ Come together ”. “ Parce qu’on est prétentieux ”, sourit-elle. Défi réussi : le public est debout, collé à l’avant de la scène.

Jenifer prendra même la défense de quelques fans, bloqués par un vigile. “ Monsieur, laissez-les passer s’il vous plait ”. Jenifer, c’est une vraie gentille...

(...). Jenifer a dit au revoir à ses fans, qui lui brandissaient des “ À demain ”, à Bruxelles pour la clôture de sa tournée

 


 

La Voix du Nord du 17/12/08 - Un concert très rock pour Jenifer

Jenifer a semé quelque peu la panique, vendredi, lors de son passage au casino.

Dès les premières chansons, la sécurité, vite dépassée, n'a pas pu empêcher les jeunes fans venus en nombre dans la cité thermale de s'approcher au plus près de leur idole.
Pieds nus sur scène
L'artiste, visiblement habituée à ce genre de frénésie, n'a pas paru effrayée, bien au contraire. C'est une ambiance cool qui régnait ainsi pendant ce concert au rythme plutôt rock.
Arpentant la scène pieds nus, scène sur laquelle avaient été disposés quelques tapis « pour faire comme chez soi », Jenifer a fait son show. Elle a interprété, deux heures durant, beaucoup de titres de son dernier album, Lunatique, mais également les succès qui lui ont permis la reconnaissance du public, tels Au soleil ou encore J'attends l'amour... allant même jusqu'à reprendre une chanson des Beatles, Come together.
Elle communique peu
Jenifer bouge beaucoup, mais communique peu avec le public. Peut-être est-ce un signe de timidité, ou un manque de maturité ? Mais on lui pardonne vite en la voyant signer quelques autographes à des enfants montés sur scène. Après un « Merci Saint-Amand d'avoir semé la panique », l'artiste s'en va, laissant ses fans des étoiles plein les yeux...

 

F. D. (CLP)

 


 

LaProvince.be du 08/12/08 - Colfontaine: superbe concert de Jenifer

Un concert intimiste. d.b.

Du talent, de la simplicité, une voix agréable et de la bonne humeur, voilà comment nous pourrions résumer le concert à l’Espace Magnum de Colfontaine, samedi soir, qui mettait en scène la gagnante de la Star Ac 1, Jenifer.

C’est un concert intimiste, avec en première partie le groupe montois Suarez, qui a charmé les spectateurs samedi soir à l’Espace Magnum de Colfontaine lors du show de la chanteuse Jenifer. Accompagnée de seulement quatre musiciens, l’heureuse gagnante de la première édition de la Star Academy française a misé sur les lumières tamisées, le tabouret sur scène et une décontraction totale. Après être passée par l’imposante scène de Forest National, c’est donc devant un auditoire de 1.000 personnes qu’elle a interprété ses plus beaux tubes.

À coup de “ Comme un hic ”, “ Tourner ma page ” ou “ Si c’est une île ”, elle a présenté son album “ Lunatic ” qui tourne sur les ondes depuis 2007 et qui cartonne toujours autant.

Pour espérer approcher la chanteuse, certains fans n’ont pas hésité à faire le pied de grue devant l’entrée des artistes depuis le début de matinée... en vain. Pas d’autographes et pas de bisous donc, ce qui n’a pas empêché les plus acharnés d’entre eux de profiter du concert les bras chargés de fleurs pour leur belle. Pour le plus grand plaisir de Jenifer.

La jeune femme avait choisi la simplicité, tant dans les décors que dans sa tenue puisque c’est en jeans qu’elle a entonné ses premières chansons.

Simplicité, un mot qui revient très souvent chez les fans, lorsqu’on leur demande de décrire leur chanteuse favorite. C’est donc un concert à l’image de l’artiste qui leur a été proposé. Elle-même a eu l’occasion de se confier sur le sujet: “ J’adore ce genre de configuration, j’aime ce genre de petite salle où je peux tous vous voir ”, a-t-elle confié a son public.

“ Elle est géniale... ”

Et si l’auditoire était pour le moins discret ce samedi, le public était composé de mélomanes véritablement accros à la jolie brune.

 


 

Courier Picard du 06/12/08 - ALBERT Jenifer : de la sensualité version rock

Chemise ample à la Janis Joplin qu'elle admire, Jenifer a fait le show.

Jenifer n'a pas trahi ses fans, parfois très jeunes, jeudi soir. « Prolongations » offrait une version acoustique, très rock, de sa tournée 2008. Les quatre musiciens ont porté la chanteuse pendant 1 h 45 devant un millier de personnes.

Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que les chaises installées devant les gradins ne soient désertées. Dès la deuxième chanson, les fans, venus pour certains de Paris, Tournai, ou Beauvais, qui avaient campé dès 7 heures devant la porte du TJP se sont jetés sur le devant de la scène. Heureux évidement que Jenifer y plonge les mains sans crainte, ce qu'elle fit tout au long du concert, récoltant au passage peluches, bouquets de fleurs, dessins... d'admirateurs parfois hauts comme trois pommes grimpés sur les épaules de papa ou maman. (...).


Pop, reggae, rock, danse, balade limite blues...
Si Jenifer a été méchante, enfin méchamment rock. L'héritage Star'Ac est encore là : le public, majoritairement des enfants et des ados, et les tubes, puisés dans les deux premiers albums. Au soleil, J'attends l'amour, Ma révolution porte ton nom... Ils sont assumés, chantés à pleine voix mais surtout ont été sérieusement retravaillés. Avant-hier, on pouvait ne pas être fan de Jenifer, mais pas de sa voix et du travail des quatre musiciens.

Dans son entretien avec le Courrier picard, Jenifer parlait de concert plus rock, plus intimiste et de musiciens qui s'éclataient. Elle n'a pas menti. Guitaristes, bassiste, batteur, pianiste-saxophoniste n'étaient pas que des accompagnateurs. Ils ont eu leur part du show, se permettant une parenthèse réussie avec la reprise de Come together des Beattles.

Pop, reggae, rock, danse, balade limite blues... les oreilles étaient servies à en oublier des textes dont la seule vocation est une simplicité d'écriture : sensualité amour, sentiments, joie de vivre et de danser.
« Le troisième album (Lunatique) c'est plus moi », avait confié l'artiste avant le concert. Plus acoustique, des textes collant à l'artiste... le virage amorcé par Jenifer se ressent dans son attitude scénique, avec Touche-moi composé par son guitariste, ou un très pop-rock, limite dance, Si c'est une île qui a envoyé du son.

Les morceaux se sont enchaînés non stop, la chanteuse n'est pas du genre à disserter mais n'oublie pas les petits mots à ses fans, les gestes saluant deux jeunes filles grimpées sur une chaise, les bisous à la petite puce tenant un dessin à bout de bras...
« Voici ma chanson préférée. David Verlant m'a envoyé un mail un jour. Je ne l'ai plus lâché. Voici "Nos futurs" ».

Une balade joue sur les mots, entre le slogan anglais punk No futur et le lien entre deux êtres en français... Quelle destinée pour deux êtres qui s'aiment ? se demande Jenifer, qui n'a que 26 ans... Question qu'elle ne se pose pas avec son public, tant la réponse apparaît évidente.

DAVID VANDEVOORDE

 


 

Dhnet.be du 06/12/08 - Elle ne voulait pas quitter la scène

Après une tournée des grandes salles, Jenifer a eu envie de tracer encore un peu la route et d'emmener son troisième album dans de petits théâtres, des lieux plus intimes, où elle se sent chez elle. Elle fera escale chez nous pour quelques dates...
Ce jour-là, enveloppée dans une grosse veste, elle est sortie pour prendre l'air et pour bavarder quelques instants avec nous. À quelques heures de son concert à Castelsarrasin, tout à côté de Toulouse, Jenifer est d'excellente humeur, même si elle peste contre le froid piquant, tout à fait étonnant dans ce coin de France.

Votre tournée n'en finit pas ! Vous ne vous reposez donc jamais...
"Si, de temps en temps, sans quoi je n'y arriverais pas. En fait, le tout est de bien s'organiser."

La volonté d'une tournée plus intime, c'est pour voir votre public de plus près ? Les yeux dans les yeux ?
"C'est un peu ça. J'ai eu la chance de faire trois belles tournées, avec beaucoup d'excitation, dans de grandes salles. Mais je suis une amoureuse des théâtres et des petits lieux. Mais tout s'est toujours précipité. Là, au mois de mars, on avait réussi une troisième belle tournée, avec des Zenith, plein de musiciens sur scène. J'ai eu envie, avec cette musique-là, d'aller vers des petites salles pour établir plus d'échange avec le public. Des salles qui ont plus d'âme, pour pouvoir s'évader encore sur de la musique, et en l'occurrence la mienne. L'envie est venue en discutant avec Sébastien Schwartz, qui est mon directeur musical, mon pote et mon guitariste, depuis le début. On s'est rendu compte que ce qu'on aimait le plus, c'était l'échange, qui est plus facile dans les petites salles."

C'est aussi une manière de faire vivre encore un peu cet album que vous ne devez pas avoir envie de lâcher comme ça
"Oui, c'est vrai, c'est un peu ça. C'est ça l'histoire, je n'avais pas envie de m'arrêter, encore envie de le faire voyager. Cet album me tient particulièrement à cœur et me correspond, aujourd'hui. C'était une période de vie assez intense, ces premiers mois avec des concerts en plein air, du monde. Là, j'avais envie de quelque chose de plus roots, qui me correspond finalement presque mieux."

Comment expliquez-vous que cet album vous ressemble tellement ?
"C'est mon premier album vraiment fait sur mesure. Attention, c'est dit sans prétention ! Mais je trouve que c'est de la bonne musique, enfin. Je ne dis pas que ce que j'ai fait avant était mauvais, mais là, le son est moins aseptisé, on peut davantage se retrouver dans les paroles - surtout les femmes. Avec Maxime (Nucci, son ex-compagnon, NdlR), à la base, on a choisi des textes, c'était dans un cocon familial pendant toutes ces années. On a pris le temps de faire cette musique-là. On a tenté plein de pistes et il a réussi à trouver le son qui me correspondait aujourd'hui. Et dont j'avais envie depuis le début, mais sans le savoir vraiment. Je lui ai fait confiance et je ne le regrette pas. Parce que, finalement, il m'a rendue heureuse."

Avant, vous n'osiez pas grandir et couper avec l'image que les gens pourraient avoir de vous ?
"Les gens croient ce qu'ils veulent croire, ça ne me fait pas de mal. Moi, j'ai juste envie d'être heureuse avec ma musique, je n'ai pas envie de mentir, de me mentir. J'ai envie de partager des choses qui me tiennent à cœur avec certaines personnes qui sont susceptibles de m'aimer. Pour ce troisième album, j'avais vraiment envie d'autre chose."

C'est important pour vous d'être entourée de gens sur lesquels vous pouvez compter ? Vous avez beaucoup à faire, mine de rien...
"C'est très important. Même primordial, chez moi. L'entente entre tous les membres de l'équipe m'importe énormément. J'aime pouvoir compter sur eux et ils savent qu'ils peuvent compter sur moi, s'ils le veulent. C'est comme ça depuis le début. J'aime les gens passionnés, sincères et qui ne sont pas là que pour l'argent ou pour les paillettes."

Après une tournée des grandes salles, Jenifer a eu envie de tracer encore un peu la route et d'emmener son troisième album dans de petits théâtres, des lieux plus intimes, où elle se sent chez elle. Elle fera escale chez nous pour quelques dates...
Les films du jour

Interview > Isabelle Monnart

 


 

Dhnet.be du 06/12/08 - "Il va falloir souffler, cocotte !"

Elle avoue que si elle n'était pas maman, elle serait sur scène tous les jours. Mais depuis la naissance de son fils, Jenifer a d'autres priorités. Ingrédients pour personnes


Après toutes ces années, vous vous demandez encore, parfois, pourquoi vous ?
"Ca reste assez incroyable, oui. Tout ce que j'ai pu vivre depuis le début... J'ai toujours été bourrée de doutes et je pensais que quand je sortirais de la Star Ac', ça allait s'arrêter. Alors, j'en ai profité au maximum, j'étais au jour le jour, comme je le suis toujours aujourd'hui... Ça avait pris une ampleur incroyable, dont je n'avais pas bien conscience. J'étais là, au milieu de tout ça, un peu bousculée, mais très contente parce que le défi était super-excitant. Et puis, j'étais amoureuse de la musique et je n'ai jamais pété les plombs ni attrapé le melon. Surtout, je n'ai jamais voulu trahir l'éducation de mes parents. Je suis restée fidèle à ce que j'étais. Vous savez, les quelques années à écumer les restos et les bars, avant la Star Ac', ça me sert encore aujourd'hui."

Quand vous les regardez aujourd'hui, les petits jeunes de la Star Ac' 8, vous vous dites que le temps a filé ?
"Je n'ai pas beaucoup l'occasion de regarder et là, cette édition presque pas du tout. Je ne suis pas fan des quotidiennes, mais ça m'est arrivé de regarder les primes. Pour voir des artistes que j'aime et qui y sont, parce que ça joue live. Ca me fait plaisir d'y aller, aussi, de jouer live, d'avoir cet échange avec le public. Mais ça ne me fait plus le pincement au cœur que ça m'a fait quand j'ai vu la Star Ac' 2. Là, c'était encore tout frais. Au fur et à mesure des années, c'est une tranche de vie que je n'oublierai jamais, je ne cracherai jamais sur la Star Ac' parce que ça m'a énormément servie et que sans ça, je ne serais pas là."

Vous êtes sur la route depuis longtemps. Vous allez vous poser pour penser à la suite ou pour prendre des vacances ?
"Je m'efforce de le faire. Je m'organise avec mon petit garçon parce que je tiens à être bien présente. En général, je joue deux à trois soirs par semaine. Je m'accorde des breaks, je ne suis pas tout le temps sur la route. Si je n'avais pas de gamin, je pense que je jouerais tous les soirs. Maintenant, j'ai des priorités dans ma vie et, tant mieux, d'un côté. Pour le futur, je me dis Il va falloir souffler, cocotte. Je me fixe le début 2009 pour faire le tri dans les idées et faire des choix dans les directions artistiques. Les envies et les idées, je les ai. Mais rien n'est concret, encore..."

I.M.

 


 

Actu24.be du 04/12/08 - Jenifer plus intimiste

RENCONTRE | Jenifer sera en concert ce samedi avant de revenir les 18 et 19 décembre avec cinq musiciens.

Vous venez en Belgique pour trois concerts, mais dans des petites salles. Pourquoi ?
J'adore les grandes salles, j'en ferai encore si je le peux. Mais j'avais envie de quelque chose de plus intime, de plus d'échanges avec le public. Et puis je trouve que ça correspond mieux au dernier album, qui a un son plus rock'n roll.

C'est un concert différent de ce qu'on a pu voir en mars à Forest ?
Oui. L'interprétation et le son sont différents. On a tout retravaillé. Déjà, j'ai 5 musiciens sur scène au lieu de 12. Et puis on a refait des arrangements. Il y a des morceaux plus blues, d'autres plus rock.

Que faut-il, pour qu'un concert soit réussi, de votre point de vue ?
Que les gens s'éclatent, qu'ils oublient leur quotidien.

Vous avez beaucoup de contacts avec votre public, entre les concerts ?
J'ai peu de temps, malheureusement. Mais il y a parfois des rencontres organisées, et puis j'ai un myspace. Sinon, je suis beaucoup avec mon petit garçon.

Justement, comment peut-on concilier sa vie de maman avec celle d'artiste en tournée ?
C'est une question d'organisation. On essaie d'arranger les tournées pour avoir des séries de plusieurs journées sans concerts. Comme ça, je peux rentrer et rester quelques jours avec mon fils. Au final, je passe peut-être plus de temps avec lui qu'une maman qui travaille à temps plein.

Et vous pouvez l'emmener dehors et vivre ce que vous voulez avec lui sans être dérangée par les fans ?
Les gens sont très respectueux. Si je suis au parc avec mon garçon, ils vont me faire un petit signe discret, tout au plus. Je peux sortir, faire les boutiques sans problème.

Et vos autres occupations ?
J'aime bien dessiner, mais faut voir mes dessins ! (rires) Enfin, c'est juste un passe-temps. J'aime lire aussi, écouter beaucoup de musique ou bricoler des morceaux sur mon ordinateur.

Quel genre d'enfant étiez-vous ?
Ah... J'étais gentille, mais il ne fallait pas me chercher des noises ! J'étais introvertie, déjà.

Vous chantiez déjà ?
J'ai commencé à chanter sur scène à 11 ans l'après-midi et à 14 ans le soir. Je pianotais un peu.


Interview : Nathalie LEMAIRE

 


 

Courier Picard du 03/12/08 - ALBERT Jenifer chante sa nouvelle réalité

Jenifer dit ne pas mentir sur scène, dans ses chansons. Son 3e album se veut comme tel, ce qui la rend heureuse et se ressent en concert.

Jenifer est en concert demain soir au TJP. Détachée de la Star'Ac, elle évoque son nouvel album, le troisième, proche de ce qu'elle est, et la prolongation de sa tournée, plus rock et intimiste.

Jenifer a pris notre appel vendredi dernier, juste après avoir réglé les balances avec ses musiciens pour le concert de Bressuire (Deux-Sèvres). Elle dit deux mots et soudain la ligne est coupée. L'aurait-on froissé ? Non ! Elle est tombée en s'asseyant envoyant le portable dans les airs. Au rappel, son rire fait plaisir à entendre. L'entretien peut commencer, sur une bonne note.

Demain soir Jenifer chantera des morceaux de son 3e album qu'elle annonce plus « cohérent » avec ce qu'elle est (textes de David Verlant, ont collaboré M. Chédid, Julie d'Aimé). Si elle n'oublie pas ses premiers tubes, retravaillés, Jenifer se détache doucement du passé Star'ac qu'elle assume pleinement. À 26 ans, sa maturité étonne, ses nombreuses « vies » aussi. Cette jeune maman est zen. Elle délivre une énergie incroyable. Bref, elle rayonne. Ce qui promet pour demain soir.

Comment ça va ?
Super bien !

Parle-nous de la tournée, « Prolongations ».
Lorsque la tournée s'est arrêtée cet été avec les festivals, finalement j'avais envie de continuer, de ne pas stopper comme ça. J'en ai parlé à mon équipe. On a commencé à aborder l'idée d'une suite mais dans un autre style. Le choix du nom, « Prolongations », est une idée de mon équipe... (elle rit).

Que va-t-on découvrir demain soir ?
Une structure différente de la tournée. Nous sommes moins nombreux sur scène. Je chante avec quatre musiciens. L'idée est de jouer dans des lieux plus intimistes, des théâtres, des petites salles. Je voulais plus de routes, d'accessibilité, d'échanges et de proximité avec le public, plus de rock'n'roll aussi.

Plus de rock c'est quoi ?
Je vais chanter des morceaux de mon dernier album et aussi des anciens que j'ai retravaillés avec les musiciens. Ils en avaient vraiment besoin ! Bref on se fait plaisir. Culottés même avec une reprise des Beatles, Come together. Les musiciens s'éclatent. C'est un beau moment. Concernant mon dernier album, le but était d'être plus cohérent avec ce que je suis maintenant.

C'était risqué. Ça fonctionne sur scène ? Ton public s'y retrouve ?
Ça le fait trop ! Je suis contente des morceaux que l'on a retravaillés. Je veux dire merci aux musiciens, à l'équipe, car ça joue et c'est moi, ça me correspond. Dans ce format Je suis plus épanouie. Il y a plus d'âme, plus d'évasion, plus de choses se passent avec le public. On sort de la caricature Jenifer « choses légères ». Bon je ne suis pas Janis Joplin ! Enfin disons que c'est magique. C'était risqué oui, mais je retrouve les gens qui me suivent depuis le début. Ils étaient très jeunes, certaines sont mamans aujourd'hui. C'est merveilleux j'ai grandi avec eux. Et maintenant, je touche aussi un nouveau public.

Tu regrettes tes premiers choix ?
Je ne regrette pas ce que j'ai fait. Je suis interprète, chanteuse, j'ai fait confiance aux gens qui m'entouraient. J'ai suivi ce qu'on me proposait et j'ai beaucoup appris. Là, j'ai pris plus de risques. Je déteste mentir et donc je veux chanter ce dont j'ai envie, besoin, ressens, sinon je ne peux pas faire passer quelque chose sur scène. Je ne suis pas un clone. Il faut que les textes et les musiques me correspondent.

Question « obligatoire » : qu'en est-il de ton étiquette Star'Ac ?
La Star'Ac, j'ai gagné la première (il y a huit ans). Je n'ai jamais craché dessus. Cela m'a bien servi. Ils se sont bien servis de moi aussi. Ils m'ont lancé. J'ai appris mon métier. Je suis allé faire ma promo pour mon nouvel album, ce qui m'a permis de faire un live. C'était cool.

Tu regardes l'émission ?
Je ne suis pas cliente des quotidiennes, une sorte de voyeurisme qui n'est pas mon truc. Je n'ai rien suivi de l'émission ! Si je ne suis pas en concert, je regarde de temps en temps le vendredi soir.

Tu es maman d'un petit Aaron, âgé de 5 ans. Comment gères-tu ta vie de maman et d'artiste en tournée ?

J'arrive à concilier au mieux les deux. Si je chante les week-ends son papa est là, il s'occupe si bien de ce petit bout plein d'amour. Et comme je ne fais que deux ou trois concerts par semaine, je passe beaucoup de temps avec lui.

Devenir maman a sûrement changé ta vie.
C'est une tout autre vision, la vie devient radicalement différente. Tout est pour ce petit bonhomme.

Star'Ac à 18 ans, trois albums, récompensée aux NRJ Music awards... tu as déjà tant vécu et tu n'as que 26 ans !
Oui j'ai l'impression parfois d'être plus jeune et parfois d'être plus âgée... J'ai déjà vécu tellement de choses dans ma petite vie.

Et tu vois comment l'avenir ?
Je profite de la vie au jour le jour, personnellement et professionnellement. Je ne me projette pas, juste pour ce qui concerne mon enfant.

Donc tu es heureuse. As-tu un message pour le public qui sera là demain ?
Merci à tous ! C'est grâce à vous si je suis là, j'espère vous rendre heureux.

Propos recueillis par DAVID VANDEVOORDE

 


 

La République du Centre du 03/12/08 - Jenifer ne se la joue pas star

Alors que la Star Ac' 8 est sur le point de s'achever, la gagnante de la toute première édition (2oo1) donnait un concert à Montargis ce mardi 2 Décembre. L'enthousiasme que continue de déclencher la chanteuse montre à quel point remporter le grand crochet ne suffit pas. Il faut savoir donner une suite, se battre dans ce milieu du show-business toujours plus concurrentiel et évoluer avec son public, tout en attirant de nouveaux admirateurs. Ce que Jenifer - qui n'avait que 19 ans lors de sa victoire - a pleinement réussi. Avec trois album studio déjà parus, ainsi qu'un "live" Jenifer est de loin celle qui se sort le mieux du phénomène "télé réalité" , un pas devant les deux gagnantes suivantes.

Si la salle des fêtes était loin d'être pleine, un grand nombre d'adolescents et d'enfants ont, dès le début du concert, rapidement quittés leur siège pour se masser au plus près de la chanteuse. Un bouquet de fleurs, une pancarte d'admirateur, des dizaines de portables en mode photo, des appareils numériques qui mitraillent, personne ne voulait en perdre une miette. Et tout le monde aura apprécié la spontanéité de Jenifer , comme sa gentillesse évidente. Il a donc suffit qu'elle égrène ses tubes et ses chansons moin connues du grand public (mais que connaissent par cœur les fans) pour que la température monte d'un cran. Avec ses quatre musiciens, Jenifer établit une belle complicité, preuve d'une expérience totale de la scène.

Parmi les plus assidus de l'assistance, Julie, deux Elodie, Cécilia et David. Bien qu'habitant à plus de 5o km (Toucy, Voulx, Malesherbes, Paris et même le Val d'Oise), ses jeunes adultes, membres du Fan Club de Jenifer, avaient eu le bonheur d'être tiré au sort la veille, sur le site interner de la chanteuse. Leur lot ? La possibilité d'assister aux répétitions dès l'après midi et une conversation avec la chanteuse. Autant dire qu'ils étaient aux anges !

 

Merci Jeniferlife ;-)