Articles de presse Juillet 2008 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

Var Matin du 17/07/08 - À Draguignan hier soir : vraiment d'enfer, cette Jenifer !

Jenifer jouait presque à domicile hier soir à Draguignan. Du coup, sa mère, son frère, son fils et d'autres membres de sa famille ont quitté le leur pour faire le déplacement depuis Nice. "De les savoir ici çà me fout le trac" s'inquiète la jolie brune dans sa loge. Plus que de se produire dans ce stade Giran en tout cas.

C'est que côté compétition, la Niçoise a déjà donné avec Star Ac' dont elle fut une première mais pas du tout ingrate lauréate, "je sais ce que je dois à cette émission et jamais je ne cracherai dessus". Mais si on peut passer à autre chose, ce n'est pas plus mal, "c'est vrai qu'aujourd'hui j'aimerai être reconnue uniquement pour ma musique". Les paroles, elle préfère laisser çà à d'autres, "je ne pense pas avoir le talent pour raconter des choses". Et ceux qui l'ont pour elle, l'ont bien cernée. Son dernier tube "Comme un hic", lui va très bien, "quand je me demande dans cette chanson ce que cache tout ce bonheur et que ce n'est pas logique, c'est que je manque un peu de confiance en moi... et puis je suis lucide aussi sur ce métier". Alors à chaque occasion qui lui est donnée comme hier à Draguignan, Jenifer ne se ménage pas pour partager son bonheur d'être d'artiste avec ses fans. Surtout que là, il y en avait de la première heure, "il paraît que certains sont arrivés des huit heures ce matin pour attendre devant les grilles", n'en revient pas Jenifer. En récompense, ceux-là ne manqueront rien d'un show passant brillamment en revue une carrière aussi neuve que cette robe à paillettes faisant rayonner la chanteuse. Mais alors toutes ces histoires qui se racontent à propos de sa vie privée, c'est du pipeau ? Plutôt "des c....s" préfère préciser la lucide Jenifer.

 


 

Le Parisien du 15/07/08 - Ils étaient déjà 500 000 en début de soirée

 


 

L'Est Republicain du 12/07/08 - Jenifer, petite Piaf à paillettes

 

 


 

La Provence du 10/07/08 - Entre Jenifer et ses 5000 fans, il n'y a pas eu de "hic"

 

Ce n'est pas une petite entorse, avant-hier soir, qui allait empêcher la "Jenifer nouvelle" enveloppée d'une robe noire scintillante, de transpercer avec Ca se pointe la fumée de la scène du parc Henri-Fabre.

Des basses qui chaloupent, des cuivres qui claquent, une guitare eruptive : "Le Sud, le meilleur" a-t-elle ainsi accueilli les 5000 fans, et pas que des jeunes lolitas, a été inondé de ce qui sonne désormais moins variété, plus intime et brut... Bien plus varié, surtout. La route qu'elle a prise en 2007 avec son dernier album, Lunatique, semble lui avoir bien permis de "tourner la page" du formatage, comme un titre l'indique. Car si, sur fond lumineux, ses danses sans cesse suggestives nous ramènent un peu à la Star Academy, sa voix plus sûre (parfois si grave que Patricia Kaas pourrait en rougir), baignant dans des sonorités chaudes, l'a libérée.... "Je me suis retrouvée et je pense avoir trouvé mon son à moi", nous a-t-elle d'ailleurs glissé avant de monter sur scène. Troublant le public avec Touche moi, et encore plus avec Nos futurs ("Une chanson qui me tient énormément à coeur"), elle a offert une balade groovy d'une heure et demie... Tout en prenant soin de rafraîchir ses premiers succès, comme au soleil qui avait des allures des plus funky !

 


 

Journal de la Haute Marne du 01/07/08 - MUSICAL’ETE mardi 1er juillet 2008 Jenifer, encore et encore

 

Les concerts du parc du Jard de Saint-Dizier, dans le cadre du festival Musical’été se sont achevés dimanche soir avec Jenifer, en deuxième partie de soirée, après l’intervention du duo Mauss et Charlie.

Jenifer, encore et encore
Jenifer, une énorme voix dans un tout petit corps et une sacrée “pêche” sur scène. Forte d’un sourire dévastateur (du genre ultrabright, à vous éblouir un fan à des dizaines de mètres à la ronde), la jeune chanteuse n’a pas lésiné sur son énergie pour offrir aux spectateurs du Jard, à Saint-Dizier, un concert digne des plus grands de la variété française, dimanche soir. Jenifer sur scène, c’est un son impeccable, servi par des musiciens au top : basse, guitare, batterie, cuivres. C’est carré, c’est propre, ça fonctionne. Le décor, très lumineux, ajoute à l’ambiance, sans compter la robe éblouissante (plus “bling bling” tu meurs) de la chanteuse. Bref, Jenifer, au Jard, ça en jette. Et le public ne s’y est pas trompé. Massé devant la barrière de l’avant-scène dès le milieu d’aprèsmidi, les fans avaient déployé leurs banderoles au premier rang, criant, à s’en casser la voix « Jenifer, on t’aimeuuuuh ». Et vu les âges des criards pré-cités, on peut dire que Jenifer a largement dépassé son cap post-Star’Ac : ceux-là, c’est sûr, étaient trop jeunes il y a huit ans pour l’avoir regardée. Une telle admiration valait bien un rappel à la hauteur. Ce fut chose faite, avec un retour gagnant de cinq morceaux au moins (certains finissaient par ne plus trop bien savoir à la fin) : quand on aime, on ne compte pas. Après plus d’une heure et demie de concert, où l’on aura entendu ses plus grands titres, parmi lesquels évidemment “J’attends l’amour”, ou “Comme un hic”, mais aussi quelques reprises du répertoire de la soul américaine, Jenifer s’en est allée, légère et toujours souriante. (...).